Ar Gêr vraz

Ur c’haner o vevañ en un doare reuzeudik-kenañ en ur gêr vras ; deut oa di da gaout bara da zebriñ hag ur vuhez welloc’h.
En em gavour a ra gant ur plac’h yaouank tec’het kuit eus he bro abalamour d’ar brezel. Di baper eo, klask a zo warni.
Eskemm a raint o sevenadurioù, o yezhoù, o istor. Ar c’haner, araok mervel, a zesko d’ar plac’h yaouank e arz.

Un chanteur de rue, montreur de marionnette, vit sous les ponts d’une grande ville.
Il y rencontre une jeune réfugiée ayant fui son pays en guerre. Sans titre de séjour, elle est recherchée par la police.
Avant de mourir, le chanteur lui apprendra son art. Riche de ces deux cultures, elle sera accueillie dans le pays de l’artiste.

Sur le thème de l’exil : l’exil du Breton à Paris, pour pouvoir y vivre de son art ; Exil de la jeune fille ayant dû quitter son pays pour des raisons politiques ou religieuses ; les thèmes des sans-papiers, des sans domiciles fixes, des échanges interculturels, de la transmission…