D’après un texte écrit par Yves-Pascal Castel, grand connaisseur du patrimoine religieux, en particulier des calvaires, et poète aussi.
C’est l’histoire de deux centurions romains, Longin et son compère Jumeau, au pied du calvaire, qui vont partir, au cours de la nuit de Noël, à la recherche de la signification des mots : “Et Verbum Caro Factum est” inscrits au sommet du clocher de Saint-Thégonnec.
Ils vont au cours de cette nuit visiter les grands calvaires bretons ; chaque fois de nouveau personnages vont se joindre à leur troupe

Ar Vro Bagan Ar Vro Bagan